Actualités

Canicule, fortes chaleurs : Adoptez les bons réflexes !

By juillet 23, 2019 No Comments

Donner des conseils aux personnes âgées et à leur entourage

 

Limiter l’augmentation de température de l’habitation

  • Fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil. Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Ouvrir les fenêtres tôt le matin, tard le soir et la nuit.
  • Provoquer des courants d’air dans tout le logement dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure.
  • Éviter d’utiliser des appareils électriques chauffants (four…).

Éviter les expositions à la chaleur

  • Éviter de sortir aux heures les plus chaudes et rester dans les pièces les plus fraîches du domicile. Éviter les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (courses, jardinage, bricolage, sport…).
  • En l’absence de rafraîchissement possible dans l’habitation, passer au moins deux ou trois heures par jour dans un endroit frais, voire climatisé (grands magasins, cinémas, lieux publics…).
  • En cas de sortie, préférer le matin tôt (avant 11 heures) ou le soir tard (après 21 heures), rester à l’ombre, porter un chapeau d’été, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire (les personnes âgées craignent souvent d’ôter leur gilet…).

Se rafraîchir régulièrement, s’hydrater et adapter son alimentation

  • Se mouiller régulièrement la peau

– appliquer des linges ou un gant humide(s) sur le visage, le cou, les bras, les avant-bras, les jambes. Vaporiser de l’eau sur le visage et les autres parties du corps à l’aide de brumisateurs (éviter les appareils sous pression, trop coûteux ; préférer les vaporisateurs, type repassage ou arrosage de plantes). Selon la mobilité, prendre, si possible, des douches ou des bains frais, sans se sécher ;

– favoriser l’évaporation de cette eau par un léger courant d’air: éventail, ventilateur…

  • Boire régulièrement sans attendre d’avoir soif et continuer à manger normalement (apports d’eau et de sel suffisants)

– boire environ 1,5 litre d’eau par jour. Eviter de boire ou de manger «trop froid»: la sensation de soif revient plus vite en cas de consommation de boissons glacées ;

– éviter l’alcool, qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation ;

– diversifier l’apport d’eau : thé ou café frais (avec modération), sirop très dilué dans de l’eau, soupes froides, compotes de fruits, sorbets (préférables aux glaces, car plus riches en eau), jus de fruits, fruits et légumes riches en eau (pastèque, melon, fraises, pêches, tomates, courgettes et concombres), yaourts (un yaourt hydrate aussi bien qu’un verre d’eau).

 

Attention à l’hyponatrémie de dilution : boire et continuer à manger normalement

La production de sueur engendre une perte en eau et en sel qui doit être compensée. Ne pas oublier d’accompagner la prise de boissons d’une alimentation variée, en fractionnant si besoin les repas, pour maintenir le sel de l’organisme (pain, soupes…).

Aborder la question de l’incontinence urinaire avec la personne âgée, qui pourrait être réticente à boire plus si elle a ce type de problème.

 

Surveiller l’état général lors des visites

  • Les premiers signes d’alerte

Un des signes suivants : perte de poids, crampes, absence d’urine depuis 5 heures, sensation de malaise/étourdissement au lever. L’apparition de signes en rapport avec une pathologie liée à la chaleur signe l’échec des mesures préventives.

  • Agir = refroidir rapidement et contrôler les effets de l’hyperthermie

– Allonger, dévêtir, rafraîchir, hydrater, éventer…

– Faire le point et, selon l’évolution et la présence d’aidants (familiaux, professionnels), discuter d’une hospitalisation.

– Pour une assistance devant un patient présentant une pathologie grave liée à la chaleur, appeler le 15.

Pour en savoir plus, cliquez ici !